SROS : Schéma Régional d’Organisation Sanitaire

L’URPS et l’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes (CROMK, CDOMK 59 et CDOMK 62) participent au Comité de Suivi de l’Offre de soins de 1er recours (SROS) piloté par l’Agence Régionale de Santé du Nord-Pas-de-Calais (ARS).

Dans le cadre de son SROS, l’ARS a défini la cartographie des 54 zones en difficulté de 1er recours dont 10 qualifiées de fragiles (au sens de l’article L1434-7 du CSP) sur la base d’indicateurs liés à la démographie médicale et paramédicale, à l’âge des professionnels de santé et à la santé des populations.

Ce zonage pluri professionnel porte sur trois professions de santé (médecins généralistes, infirmiers libéraux et Masseurs Kinésithérapeutes libéraux).

Aujourd’hui, l’objectif est de favoriser le maintien des professionnels de santé de 1er recours dans ces bassins de vie et aussi de les rendre attractifs à de nouveaux professionnels en valorisant les dynamiques de coordination en place, celles à développer, afin d’offrir également à la population une prise en charge la plus globale possible.

Dès le deuxième trimestre 2013, une démarche action a été lancée par l’ARS et 4 bureaux d’étude ont été mandatés pour élaborer des enquêtes, réunions et/ou entretiens auprès des professionnels de santé de 1er recours des 4 premiers bassins de vie à étudier :

Territoire 1: bassins de vie de Trélon et Fourmies.
Territoire 2: bassins de vie d’Hucqueliers, Fauquembergues, Desvres, Montreuil et Fruges.
Territoire 3: bassins de vie de Bertincourt et Bapaume.
Territoire 4: bassins de vie d’Audruicq, Ardres, Bourbourg, Watten et Grande Synthe.
Cette démarche a consisté à aller au devant des professionnels de santé de 1er recours, afin de comprendre leur mode d’exercice, de valoriser les dynamiques existantes, voire d’envisager avec eux de nouvelles actions à mettre en place.

Il était indispensable que les Masseurs Kinésithérapeutes puissent participer à cette réflexion concernant la démographie et l’accès aux soins aux différents niveaux de réflexions (locales, départementales, régionales).

Dans ce contexte, une enquête a été réalisée par nos Instances auprès des 87 Masseurs Kinésithérapeutes recensés dans les 4 territoires cités.

Un questionnaire ainsi qu’un courrier d’accompagnement leur ont été adressés en mai 2013. En juin 2013, une relance par e-mail a été envoyée pour tous. Les Masseurs Kinésithérapeutes dont l’adresse mail était manquante ont été contactés par téléphone. Ainsi, les professionnels élus par la profession ont contacté directement les Masseurs-Kinésithérapeutes concernés afin de cerner au mieux leurs besoins, attentes et questions.

Densité des Masseurs-Kinésithérapeutes par département au 1er janvier 2014.